L’activité de bébé nageur n’est pas sans risque. Comme toute activité, il est donc nécessaire de faire attention à certains points pour la sécurité de votre enfant.

La sécurité avant tout

  1. Cette règle est sans doute logique mais il est toujours nécessaire de la rappeler : il ne faut jamais laisser son enfant seul dans l’eau, ni le laisser s’amuser sans surveillance.
  2. Pour les bébés ayant des problèmes asthmatiques, il faut suivre l’activité avec beaucoup de vigilance. Certaines précautions sont à prendre selon l’asthme et les allergies.
  3. Il vaut mieux, également éviter de baigner un enfant avec des blessures  comme l’eczéma, bouton de varicelle, plaie ou des infections contagieuses (verrues, molluscum). De même, interdiction de piscine s’il porte des aérateurs transtympaniques, aussi appelés yoyos.

 Le plaisir de la découverte

Lors d’un cours, il peut arriver que votre enfant ait froid dans la piscine. Si c’est le cas, sortez et enroulez votre petit-nageur dans sa serviette ou cap de bain tout en le réchauffant. Inutile de prolonger ce moment qui deviendra rapidement désagréable pour lui…
Il reste du temps avant la fin de la séance ? Tant pis. Il est important que pour lui cette découverte de l’eau soit associée au plaisir et qu’il ne se bloque pas pour les prochaines séances. Il faut toujours avoir à l’esprit que l’activité bébé nageur doit être un moment de plaisir et de partage aussi bien pour vous que pour votre bébé.