Nombreux sont les bienfaits de l’eau et de  l’activité bébé-nageur, cependant des spécialistes ont pointé le doigt sur les risques que cette pratique peu engendrer.

Bébé nageur - Y a t-il des risques ?La SFP (société française de pédiatrie) indique que selon eux, les séances de bébé nageur ne seraient pas sans risque pour la santé de nos barboteurs. Dans un communiqué, elle invite les parents à la prudence, particulièrement quand il existe des antécédents familiaux liés au développement de l’asthme ou tous autres formes d’allergies telles que de l’eczéma régulier.
En effet, l’inhalation de gaz qui résulte des émanations de chlore mélangées aux matières organiques (salive, urine, dégradation de la peau…) aurait la possibilité de déclencher des inflammations  au niveau des voies aériennes et de développer de l’asthme. Sachez qu’il existe aussi des piscines non traitées au chlore qui utilisent des produits beaucoup moins puissants et plus naturels.

Une précédente étude avait démontré que les bébés nageurs avaient 4,4 fois plus de risque d’avoir une bronchiolite durant leur petite enfance. Cependant, beaucoup de parents pratiquent cette activité qui permet à bébé de découvrir un univers différent et de se sentir à l’aise dans le milieu aquatique. Par ailleurs, c’est vous qui choisissez le nombre de séance que vous souhaitez réaliser.
Vous pouvez donc choisir d’en faire seulement trois, espacées par quelques semaines entre temps…

Par ailleurs, une autre étude démontre que sur 21 bébés entre 4 et 12 mois aucun n’a eu de problèmes de respiration, de maladies ou de noyade durant cette séance. En effet, il a été démontré que les bébés possèdent un reflex d’apnée automatique ! De plus,  la société française de pédiatrie encourage les parents et leurs enfants à aller à la piscine afin que ces derniers apprennent à nager et ainsi éviter les risques de noyade.